Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Invité le Mer 2 Oct - 20:19

Le soleil se couche sur une autre journée monotone dans un petit village en bordure du monde.
Quelle belle journée de merde.
Aujourd'hui notre protagoniste avait bousculé un grand méchant, marché dans une flaque de sang, avait causé un accident de la route en voulant sauver un oiseau, s'était fait voler son porte-monnaie, avait du marcher quatre heures pour aller faire sa déposition à l'agence, pour être remobilisé au même endroit avant de pouvoir le faire, afin d'arrêter le même grand méchant qui tentait de mettre un cabanon à outils à feu et à sang, puis il avait dû passer à l’hôpital, à l'opposé de l'agence, car l'atelier de l'apothicaire était fermé pour cause non précisée -un accident de la circulation le matin même avait détruit la calèche que devait emprunter l'homme pour revenir d'un voyage exceptionnel-, il avait du refaire le chemin du retour, en s'arrêtant pour manger, pour se rendre compte qu'il avait oublié son casse-croute à l’hôpital,  s'était donc mis à la recherche d'un quelconque marchant itinérant, pour tomber sur un groupe de licornes séparatistes qui le pourchassèrent jusque dans une grotte aux allures macabres, où se tenait une boutique de souvenir, négociant et y laissant son pantalon, il obtint une tranche de viande, qu'il se fit voler par un chat qui disparut vers la face cachée de la lune sans dire un mot, il finit par manger des champignons douteux à moitié dévorés trouvés sur le chemin, pour tomber nez à nez avec quelques géants affamés,  fuyant les titans, il emprunta un vieux réseau de tyroliennes installé là par Dieu sait quel peuple venu d'ailleurs, étant donné la forme non-euclidienne des vieux baudriers laissés en vrac sur les plateformes, et il arriva dans un grand arbre creux où il rencontra un être aux allures indicibles lui demandant de l'aider à porter des pierres jusqu'aux flammes blanches pour les alimenter, n'osant pas refuser devant le regard de vide -littéralement- de la... Chose, il s’exécuta pour recevoir une prime selon les procédures de la corporation, avant de laisser à la chose le temps de remplir l'enquête de satisfaction -se demandant comment elle tenait son stylo étant donné l'absence de quelconques membres attachés à la créature- et de filer alors que le soleil allait se coucher dans à peine deux heures, et lorsqu'il aperçu enfin l'agence, il remarqua que ses collègues prenaient la seule pause autorisée par la procédure en fin d'après-midi devant l'agence, et qu'il n'aurait pas de temps pour se reposer.

Le pire étant qu'il n'avait rempli aucun des objectifs d'origine de son emploi du temps du jour.

track 01

Il passa devant les autres employés, qui sirotaient leurs thés au cola d'un oeil sceptique, tandis que les derniers rayons de soleil peinaient à éclairer leurs visages immuables.

"Un client devrait arriver dans quatre-vingt-quatre secondes. Nous sommes en pause alors ta présence devrait nous permettre de pas écourter le temps de pause réglementaire. Je me trompe?"

Lui lança une collègue alors qu'il passait, essoufflé, à son niveau. Après quelques secondes de pause durant lesquelles son regard dépité n'effleurait même pas la demoiselle, il entra à l'intérieur du petit bâtiment et s'affala sur le premier bureau venu. Il aurait bien voulu décéder mais l'heure était à des problèmes plus pragmatiques. Il se dirigea vers le vestiaire où il récupéra un pantalon qu'il enfila. Pantalon bien entendu trop grand pour lui, et qui lui donnait l'air d'une de ces racailles du centre. Il se dirigea vers son bureau et y saisit un formulaire qu'il amena avec lui à l’accueil, s'asseyant derrière le comptoir après avoir posé ledit formulaire, l'enquête de satisfaction et la prime sur le bureau. Retrouvant un rythme cardiaque ordinaire qui lui permit d'apprécier l'air du village, son esprit commença à vagabonder alors qu'il remplissait machinalement le formulaire '457: De la bonne interprétation du compte-rendu et des quatre étoiles en lisière après une mission', intitulé qui n'avait pas grand chose à voir avec le formulaire lui-même ou son objet.
Le contraste entre cette paisible fin de journée bercée par un air de violon-celle et de piano venu d'on ne sait où, dans la chaleur d'un été qui s'achevait, et cette dure journée qui ressemblait à tant d'autres pour lui le rendait béat d'épuisement. Et dans sa dérive intellectuelle, son regard glissa sur les formes discrètes et dissimulées par un uniforme banal raffiné de l'ordinairement jolie collègue qui lui avait adressé la parole plus tôt.
Tandis qu'il rougissait devant tant d'esthétique simple, une voix vint le tirer de ses rêves doux et naïfs, une voix qui se rapprochait à mesure que les secondes défilaient, et que notre héros finit par comprendre:

"JE SUIS EN RETARD!!!!"
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Le masque le Jeu 3 Oct - 8:43

Il courait, courait toujours plus vite, bondissant par dessus les obstacles avec une aisance presque terrifiante. Nul ne le connaissait et ce n'était pas plus mal car nul n'avait envie de le connaître et il leur rendait bien. A quoi bon avoir des amis quand on était le bras droit de la reine ? A rien sinon leur causer du chagrin. Après tout, quand on était le bras droit de la reine, il y avait de fortes chances que la moindre erreur de sa part la déçoive suffisamment pour qu'elle exige une décapitation immédiate, nette et propre (enfin aussi propre que puisse être une décapitation). Telle était la loi dictée par la reine de cœur : obéissez et faites en sorte de la satisfaire, sinon... qu'on vous coupe la tête.

Et aujourd'hui, la reine de cœur a demandé à son fidèle lapin blanc de déposer une plainte aux bureaux de la corporation... et pas n'importe quel bureau : le bureau le plus éloigné de son royaume. Pourquoi le plus éloigné ? Bonne question... une des raisons étant que le bureau le plus proche se trouvait juste à côté du chapelier, personnalité peu appréciée de la reine depuis que celui-ci a échappé de peu à un ordre de décapitation pour avoir oublié de lui souhaiter un joyeux non-anniversaire alors qu'il n'a pas oublié celui du lapin, de la chenille, de Tweedle Dee et Tweedle Dum ainsi qu'environ tout le reste du royaume. Une autre raison serait un certain esprit sadique de la part de la reine, fait très souvent suggéré mais jamais vérifié, la dernière personne a avoir tenté le coup ayant suffit à dissuader toute nouvelle tentative.

Bref, le lapin filait en jetant un coup d'oeil à sa montre de temps, en temps, mais peu importe combien de fois il la regardait, la même triste vérité y était affichée à chaque fois :


« JE SUIS EN RETAAAAAAAAAAAAAARD !!!!!!!!!!!!! »

De très précisément 5 secondes et 18 centièmes. Pauvre de lui, si la reine l'apprend, elle allait lui couper la tête d'elle-même ! Et tout le monde savait qu'elle n'était pas aussi précise qu'une carte pour couper une tête.

Il aperçut finalement le bureau désigné par la reine, négligeant toute règle de sécurité, il traversa la route et passa devant des employés en pleine pause café et se jeta vers le premier bureau qu'il aperçut, signalant une nouvelle fois de toute sa voix son retard. Pas le temps de reprendre son souffle, il s'installa.


« Par pitié monsieur, faisons vite, j'ai 5 secondes et 18 centièmes de retard ! Si je ne rentre pas à l'heure, la reine me fera couper la tête et j'ai encore perdu 2 secondes pour cette supplique, ce qui me donnera 14 secondes et 25 centièmes de retard quand je dirais toc... toc ! »

Voila, sa demande personnelle était faite, passons à celle de la reine, pas le temps de reprendre son souffle.

« Sa majesté la reine de cœur est fort contrariée par le manque de courtoisie des royaumes voisins : il semblerait que des paysans se soient introduits sur ses terres et auraient volé des roses... des roses rouges, par dessus le marché. Elle vient donc demander votre intervention de la corporation pour régler le litige d'ici très précisément 50 heures, 27 minutes, 35 secondes et 12 centièmes. Passé ce délai, la reine enverra ses troupes personnelles envahir les pays voisins pour couper la tête de chacun de ses habitants. »

Rien qu'en y pensant, le pacifiste de lapin blanc ne put réprimer un frisson de terreur.

« Ah et en cas de refus, vous aussi vous aurez la tête coupée. »[/i]
avatar
Le masque
Admin

Messages : 177
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 26
Localisation : Là où je peux tout voir

Voir le profil de l'utilisateur http://comediadellarte.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Invité le Jeu 3 Oct - 12:34

Sur cette exclamation, un lapin -ou un lièvre, cela importait peu pour Guigneman- se profila à l'horizon.
Il le regarda s'approcher à très grande vitesse d'un air dans la lune. La fatigue vidait son esprit.
Le lièvre entra avec précipitation dans le bureau, faisant voler quelques feuilles d'un coup de vent, et déversa d'un coup un flot verbal qui submergea Touma.

"Par pitié monsieur, faisons vite, j'ai 5 secondes et 18 centièmes de retard ! Si je ne rentre pas à l'heure, la reine me fera couper la tête et j'ai encore perdu 2 secondes pour cette supplique, ce qui me donnera 14 secondes et 25 centièmes de retard quand je dirais toc... toc !"

Touma l'écouta silencieusement, comme figé dans une pose et une expression... Inexpressives.
Tel le serpent qui écoute l'aigle se justifier pour avoir mangé toute sa famille alors que le reptile n'a pas d'ouïe et n'a jamais eu de famille, Touma voyait les mots se heurter et rebondir dans ses oreilles, sans comprendre. Mais soudain le regard blasé de sa collègue vérifiant la situation par-dessus son épaule le ramena à la réalité, rouge d'embarras.

"Sa majesté la reine de cœur est fort contrariée par le manque de courtoisie des royaumes voisins : il semblerait que des paysans se soient introduits sur ses terres et auraient volé des roses... des roses rouges, par dessus le marché. Elle vient donc demander votre intervention de la corporation pour régler le litige d'ici très précisément 50 heures, 27 minutes, 35 secondes et 12 centièmes. Passé ce délai, la reine enverra ses troupes personnelles envahir les pays voisins pour couper la tête de chacun de ses habitants."

Cela s'annonçait mal: même en écoutant attentivement ce que disait le lièvre, le pauvre adolescent ne comprenait absolument rien. Que faisait-il ici s'il venait d'aussi loin que le royaume de coeur? Espérait-on que les employé de cette petite agence périphérique interviennent? Avait-on déjà sollicité les agences locales? Mon Dieu... Et si les supérieurs décidaient d'envoyer le jeune Kamijou là-bas? Il se frappa intérieurement la tête contre le bureau. Immobile et au visage figé, Touma voyait défiler dans sa tête toutes sortes de songes sans qu'il ne puisse les comprendre lui-même.

"Ah et en cas de refus, vous aussi vous aurez la tête coupée."

Ajouta le rongeur. Ça lui ferait une belle jambe tiens.
Malheureusement pour le client, certaines choses plus importantes devaient être traitées.

"Vous avez un ticket?"
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Le masque le Jeu 3 Oct - 21:03

Voilà, il a déballé son flot de paroles sur le pauvre fonctionnaire qui semblait plus épuisé qu'autre chose. Il était au moins aussi en nage que le pauvre lapin ici présent, comme si c'était lui qui avait parcouru à la course le trajet de l'émissaire royal. Enfin, il n'avait pas le temps de penser à ça, il était déjà bien en retard sur son planing, il fallait en finir au plus vite ! Allez petit fonctionnaire, attrape vite ce formulaire à faire remplir et...

« Vous avez un ticket?
- t... ticket ? »

Il fallut environ 3 millionièmes de secondes avant que le lapin ne découvre son erreur : le ticket, oui, ce petit bout de papier qu'employaient les fonctionnaires de la corp pour créer une file d'attente avant de prendre les clients un par un. Bien qu'il soit seul, il était de rigueur de prendre un ticket malgré tout... Et le lièvre a oublié.

« QUE LE JABERWOCK ME DEVORE ! J'ai complètement oublié. »

L'animal antropomorphe bondit alors de sa chaise et se jeta sur le rouleau de ticket pour arracher celui qui dépassait et le présenta à l'employé.

« Le voilà ! Et j'ai maintenant un retard de 18 secondes et 45 centièmes. Faites vite, par pitié ! Je ne veux pas perdre la tête ! »

Il ne fallait plus se permettre ce genre d'erreur. Vite ! Il faut en finir maintenant ! PAR PITIE ! NE FAITES PAS PERDRE PLUS DE TEMPS A CE PAUVRE PETIT LAPIN !
avatar
Le masque
Admin

Messages : 177
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 26
Localisation : Là où je peux tout voir

Voir le profil de l'utilisateur http://comediadellarte.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Invité le Ven 4 Oct - 15:23

Le lapin afficha une expression désemparée, comme vidée de son essence, tandis que ses lèvres articulaient faiblement:

"t... ticket ?"

Pendant une fraction de seconde, toute activité de la part de son organisme semblait s'être arrêtée, quand soudain il hurla:

"QUE LE JABERWOCK ME DEVORE ! J'ai complètement oublié."

L'employé fronça les sourcils de douleur. Tous ces cris martelaient son pauvre crâne fatigué, torturant son esprit fragilisé. Il se sentait vaciller, comme partir, alors que son mal de crâne allait de mal en pis, tandis que son interlocuteur se jetait d'un bond sur le rouleau à tickets pour revenir sans tarder au comptoir, présentant avec empressement son ticket comme un trophée.

"Le voilà ! Et j'ai maintenant un retard de 18 secondes et 45 centièmes. Faites vite, par pitié ! Je ne veux pas perdre la tête !"

L'adolescent s'immobilisa une seconde. Qu'était-ce déjà? Ah, oui, un formulaire de plainte.
Il se leva et se retourna vers les casiers derrière lui, parcourant les étagères de la main pour se saisir du bon document. Sauf que son regard perplexe se braqua sur du vide. Le casier en question ne contenait rien. Quelle poisse.
soudain, une main vint plonger dans le casier d'à coté et en ressortit un imprimé pour le lui tendre.
C'était sa collègue, qui venait avec ses confrères de terminer leur pause.
L'expression de Touma s'illumina dans sa béatitude, comme si un ange était descendu du ciel, enfin presque, enfin, vous voyez le genre quoi. Il lui sourit en retour, quiet et d'un apaisement terrifiant, alors que ses jambes se dérobaient et qu'il sombrait. Le sol accueillit son visage avec la familiarité qu'on lui connait, et cela désembruma l'esprit de l'adolescent un instant, qui tenta de se relever. Mais son mouvement fut retenu par quelque chose dans sa nuque, quelque chose de tendu et textile. Il lui fallu quelques secondes pour réaliser qu'il se trouvait sous la jupe de sa collègue.
ses yeux s'écarquillèrent à mesure que son visage changeait de couleur.

"Quelle est la signification de cet acte, Kamijou?"

Demanda la voix claire et neutre de la demoiselle.
LA POIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISSE!!!!!!!!!!!!!!!!!
Se relevant, il se perdit en excuses bafouées dans sa panique. La demoiselle se saisit du formulaire qu'il avait toujours en main et se dirigea vers le comptoir, inexpressive. Ce déplacement fit taire Touma qui la suivit d'un regard inquiet et embarrassé.

"Voici le formulaire que vous devez remplir."

Expliqua-t-elle au lapin, prenant la place de l'adolescent, qui lui dut s'asseoir pour éviter de tomber à nouveau.

"Vous avez besoin de quelque chose d'autre?"

Demanda l'employée tandis que Touma essayait de se faire tout petit, pas encore tout à fait réveillé.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Le masque le Sam 5 Oct - 16:22

Oh lalalalalalala... la poisse ! Le lapin blanc semblait être tombée sur une personne lente d'esprit tant ses mouvements manquaient d'énergie ! Si cela lui était autorisée, il lui fouetterait le dernière en criant « plus vite ! Ou je vous fait couper la tête ! » exactement comme le faisait la reine de cœur, mais elle seule avait le droit de commettre un tel acte, chanceuse qu'elle est.

Ainsi, le rongeur ne put que regarder avec dépit l'homme se lever avec lenteur et se diriger vers un casier... VIDE ! Bon sang mais c'était incroyable... et horrible surtout : s'il revenait bredouille, la reine lui fera couper la tête et le dévorera en civet avec une sauce à la moutarde ! Quelle horreur ! MAIS QUE QUELQU'UN SECOUE CET ABRUTI !

Comme en réponse à ses prières, une employée apparut et se saisit d'un formulaire dans le casier voisin pour le donner au mollasson. Le lapin retrouva espoir quand l'homme s'effondra aux pieds de la femme, comme s'il se prosternait. Peut-être était-ce une forme de politesse ? Et quand il se releva, sa tête était sous la jupe de la dame... vraiment bizarre comme coutume de reconnaissance.


« Quelle est la signification de cet acte, Kamijou? »

Oh... visiblement le lapin était dans l'erreur car la jeune femme non plus ne semblait pas comprendre la signification de ce geste inédit qui était de mettre la tête sous la jupe des damoiselles. L'homme se releva alors, semblant avoir perdu la capacité de parler convenablement et la jeune femme prit la relève dans le travail, se tournant vers le lapin qui observa sa montre... encore 15 secondes de perdu. Cette fois-ci, il pouvait dire adieu à sa tête...

« Voici le formulaire que vous devez remplir.
- Grand merci, mademoiselle.
- Vous avez besoin de quelque chose d'autre?
- Je pense que ça ira, je vous remercie. »

Le lièvre sortit de sa poche son propre stylo à plume et commença à remplir le formulaire quand il constata qu'il manquait effectivement quelque chose.

« En fait... auriez-vous une bougie à faire fondre afin que je puisse me servir de la cire pour déposer le sceau royal ? »

Après tout, il était ici en tant qu'emissaire de sa majesté la reine de cœur, il disposait d'un exemplaire du sceau royal afin de cacheter les documents.
avatar
Le masque
Admin

Messages : 177
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 26
Localisation : Là où je peux tout voir

Voir le profil de l'utilisateur http://comediadellarte.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Invité le Sam 5 Oct - 17:57

Le lapin remplit le formulaire sous le regard inexpressif de l'employée.
Soudainement, il s'arrêta et leva les yeux avant de prendre la parole.

"En fait... auriez-vous une bougie à faire fondre afin que je puisse me servir de la cire pour déposer le sceau royal ?"


Sur ces mots, la demoiselle se retourna vers l'adolescent. Celui-ci évita de croiser son regard mais compris bien vite. Il s'éclipsa par une porte sur le coté.
Dans la remise, il se mis en quête des bougies et des allumettes. Tout était parfaitement ordonné. Il en profita pour souffler un coup, quand soudain de sombres pensées envahirent son esprit.
Avec la chance qu'il avait, il était tout à fait possible qu'il déclenche un incendie...
Ravalant sa salive, il commença à se diriger vers l'accueil, en surveillant les allumettes et tout ce qui était susceptible de causer un cataclysme -c'est à dire tout ce qui était susceptible d'interagir directement ou indirectement avec lui-.
A mesure que son coeur accélérait, le chemin à parcourir diminuait, et son état empirait, si bien qu'une fois de retour devant le client, il était en sueur et essoufflé, comme s'il venait de courir un marathon.
Il posa les bougies et les allumettes sur la table avec une précaution de robot chirurgical, en se demandant ce que pouvait bien être un robot chirurgical.
"v... Voilà, voilà..."
Dit-il lorsqu'il eut terminé son action, se maudissant immédiatement après d'avoir dit un truc aussi nul. De l'extérieur, il semblait maintenant plongé dans un profond désespoir.
Bah, au moins, il n'avait pas mis le feu au bureau.
Alors qu'il tentait tant bien que mal de se rassurer intérieurement, un des employés fit irruption dans l'accueil depuis une autre pièce, un téléphone à la main, en criant, obstruant le récepteur de l'appareil de sa main:
"Kamijou! C'est la police!! Il y a un incendie chez toi!!!"
Le monde s'était terminé. Du moins le monde de l'adolescent. Il était maintenant figé, dans une pose et une expression de désespoir absolu.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Le masque le Dim 6 Oct - 18:12

Le formulaire a été rapidement rempli, mais le lapin était certain d'avoir rempli chaque champ correctement. Ne restait plus qu'a appliquer le cachet royal de sa majesté la reine et il pourra reprendre son interminable course jusqu'au royaume afin de faire son rapport. Il allait encore devoir presser le pas pour rattraper un interminable retard. Le jeune homme aux mœurs étranges revint avec des bougies, visiblement essoufflé, comme si porter des bougies était un acte éreintant.

« v... Voilà, voilà... »

Le lapin le remercia et craqua une allumette. A peine eut-ilembrasé la mèche qu'un employé fit irruption dans le bureau.

« Kamijou! C'est la police!! Il y a un incendie chez toi!!! »

Le lapin observa l'interpelé qui semblait pris de désespoir, puis l'homme qui a fait irruption et enfin la bougie qu'il venait d'allumer.

« Serais-je... responsable de ce désastre ? »

Un petit filet de cire entama sa descente sur la lieux d'apposition du cachet, le lapin ne faisant plus vraiment attention à la quantité tant l'ambiance s'était allourdie.

« Pour une personne victime d'un sinistre, vous ne semblez pas plus paniqué que ça... vous allez-bien ? »

Oh bien sur ça ne le regardait pas mais si le lapin était à sa place, il serait parti en trombe jusqu'à son domicile. Constatant que bien assez de cire s'était écoulé, il reposa la bougie sur son socle et appuya fortement la chevalière sur le petit tas rouge, appliquant ainsi les armoiries de la reine : un pique, un cœur, un trèfle et un carreau sur une carte à jouer.

« Voilà qui est fait. »

Peu soucieux de l'adolescent et son malheur, le lapin donna le document à la jeune femme.
avatar
Le masque
Admin

Messages : 177
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 26
Localisation : Là où je peux tout voir

Voir le profil de l'utilisateur http://comediadellarte.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Invité le Jeu 10 Oct - 12:18

"Serais-je... responsable de ce désastre ?"

Demanda le lapin sans vraiment qu'on sache pourquoi, mais personne ne lui répondit.
Il ajouta, en observant l'adolescent:

"Pour une personne victime d'un sinistre, vous ne semblez pas plus paniqué que ça... vous allez-bien ?"

Mais touma restait pétrifié, toujours sous le choc.
Pendant ce temps là, le lapin avait fini son affaire et retournait le formulaire à sa collègue.

"Voilà qui est fait."

Touma se remit à bouger et se retourna faiblement vers l'employée, d'un air dépité.
Elle lui répondit d'un signe de tête et il s'éclipsa dans une autre pièce.

Il lui fallait téléphoner au patron pour demander une permission de sortie pendant les heures de travail.
A l'autre bout du fil, on entendait des aboiements, puis une voix masculine se fit entendre.

"Oh, Kamijou, quel bon vent t'amène?"

Face à ce coup fatal, l'adolescent ne put que tomber à genoux.

"M...Monsieur, ma maison est en train de brûler, je... Je peux quitter mon poste...?"


Réussit-il faiblement à indiquer à son interlocuteur.

"Je vois, ça a l'air grave... Hum.. Passe-moi l'autre grand aux cheveux bleus là."

Ordonna le patron. Touma s'exécuta sans zèle, vidé de ses forces, et passa le combiné au collègue qui était maintenant replongé dans ses formulaires.

"Monsieur... Vous pourriez retenir mon nom quand même."

"... Qui me parle? Il y a des parasites, je n'entend rien~♪!!!"

Fit le patron d'un ton exagéré.
Après quelques secondes, l'homme aux cheveux bleus leva le pouce en direction de Touma, qui le regardait sans vie d'un angle de la pièce.
L'adolescent se mit alors en chemin et sortit en même temps que le lapin.
Fait étrange, dehors il avait plu, de manière horrible vraisemblablement, bien qu'ils ne s'en soient absolument pas aperçus. Une boue meurtrière faisait lieu de sol. L'homme aux cheveux bleus sortit à cet instant, les interpellant.

"Oh, la 'mousson d'une seconde' est tombée, comme vous voyez, je sors m'occuper des affaires sur le terrain et de la constatation des dommages. Tous les transports en commun sont bloqués et les routes sont impraticables, même à pied. Mais ta maison brûle toujours."

Indiqua-t-il.
Touma laissa échapper un petit rire nerveux alors que l'homme aux cheveux bleus commença à s'éloigner avec une lenteur infernale sur des échasses.
En tous cas le lapin ne pourrait pas rentrer ce soir...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Le masque le Sam 12 Oct - 19:15

La situation était quand même un peu bizarre : à peine le lapin eut-il embrasé la mèche de la bougie qu'on rapportait un début d'incendie dans l'appartement du jeune homme. Dieu seul savait si c'était là la facétie d'un esprit frappeur ou autre. La victime, bien que visiblement abattue, restait malgré tout étonnamment calme : sa voix ne tremblait même pas quand il utilisa le téléphone pour contacter une quelconque personne. De là où il était, le lapin ne pouvait pas entendre ce que disait la personne à l'autre bout du fil, mais il put malgré tout deviner que le but de cet appel était de demander la permission de quitter le bureau pour aller vérifier l'étendue des dégâts du sinistre. Permission qu'il sembla avoir obtenu. Visiblement, le lapin pouvait s'en aller alors il suivit le jeune homme dehors.

Il semblerait toutefois que, durant le fort peu de temps qu'il a passé à l'intérieur, un déluge s'est abattu, l'équivalent d'années de crue a transformé la route en un marais sans fond.


« Oh, la 'mousson d'une seconde' est tombée, comme vous voyez, je sors m'occuper des affaires sur le terrain et de la constatation des dommages. Tous les transports en commun sont bloqués et les routes sont impraticables, même à pied. Mais ta maison brûle toujours. »

Impraticable, c'était le mot. Même le lapin ne pourrait pas rentrer. Il allait avoir énormément de retard, ce qui signifiait donc que...

« L... La reine... va me... c... couper la tête... »

Ses jambes furent soudainement incapable de le porter et le pauvre rongeur bipède se retrouva littéralement sur le cul, observant d'un air impuissant la route.

« Seigneur.... pourquoi moi ? Pourquoi ? »

Repliant mollement ses genoux contre lui, le lapin laissa choir sa montre par terre pour enlacer ses jambes de ses bras.

« Quel triste journée... Cette intempérie me condamne à devenir un civet qu'elle dégustera avec une sauce aux herbes et un bordeau pour son non-anniversaire. Peut-être que je pourrais lui donner ma montre comme cadeau avant de me faire couper la tête. »

S'il ne revenait pas, la reine le fera traquer après avoir mis sa tête à prix, mort ou vif... ça ne serait que gagner quelques heures de vies pour souffrir encore plus à sa mort. Et elle était bien capable de déclarer la guerre aux mondes voisins pour sa simple disparition.
avatar
Le masque
Admin

Messages : 177
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 26
Localisation : Là où je peux tout voir

Voir le profil de l'utilisateur http://comediadellarte.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Invité le Jeu 24 Oct - 18:12

La situation expliquée, le lapin chancela pendant que Touma rirait nerveusement silencieusement

"L... La reine... va me... c... couper la tête..."


Le lapin tomba sur le sol, et se recroquevilla.

"Seigneur.... pourquoi moi ? Pourquoi ?"


Désespéré, il continua:

"Quel triste journée... Cette intempérie me condamne à devenir un civet qu'elle dégustera avec une sauce aux herbes et un bordeau pour son non-anniversaire. Peut-être que je pourrais lui donner ma montre comme cadeau avant de me faire couper la tête."

Mais Touma, qui était au final dans une situation pire que la sienne, sans foyer ou retourner, et sans doutes viré après l'affaire du lapin, et était condamné lui à vivre seul et sans rien, ne lui prêtait pas attention.
Il redressa son échine et plongea son regard dans les lourdes couches de nuages, faisant face à l'horizon.
Droit et les muscles tendus, il était déterminé. Ses yeux se tournèrent vers le bâtiment le plus proche, contre lequel les dalles devant l'agence s'arrêtaient. Alors, sans faillir, il escalada la façade et monta sur le toit, déterminé à retourner chez lui.
Tel un survivant, tel un vétéran, il avançait contre la tempête, qui s'était à nouveau levée sans qu'ils ne s'en rendent compte. Des bourrasques et une pluie battante qui frappaient le visage de l'employé de tout leur saoul, se heurtant à sa détermination sans failles, alors que n'importe qui lui dirait d'abandonner: cette seconde averse causerait inéluctablement une inondation et des coulées de boue.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Le masque le Ven 25 Oct - 18:46

Tout était fini, terminé, achevé. La reine allait lui faire couper la tête. Il ne pouvait pas aller à l'encontre de la volonté de sa majesté, il n'en aura pas le courage. Fuir ? A quoi bon, ne pas revenir la pousserait à le chercher à travers chaque royaume en ne laissant derrière elle que chaos et désolation et il ne supporterait pas être la cause d'un tel malheur. Non, il allait rentrer aussi vite que possible avant qu'elle ne s'impatiente au point de lancer ses troupes à sa recherche. Rentrer, faire son rapport et se faire couper la tête.

Alorsqu'il assimilait petit à petit cette triste vérité, le jeune homme qu'il a accompagné jusqu'au pas de la porte, se dirigea vers un mur qu'il escalada pour finir sur le toit.


« Mais que faites-vous, mon garçon ? Vous risquez de tomber et vous rompre le cou ! Descendez immédiatement ! »

Le futur gibier alla pour le suivre et le convaincre de redescendre, mais l'intempérie s'intensifia alors, projetant une pluie torrentielle qui mouilla beaucoup trop le mur pour trouver une prise suffisante. Il tenta de donner de la voix pour appeler l'homme, mais il n'y avait rien a faire : ses cordes vocales ne surent se faire plus puissante que le rugissement de la tempête. Non, il n'y avait rien à faire : il courrait à sa mort. A en juger la violence de la pluie, les routes seront impraticable des heures durant.

Désoeuvré, il s'en retourna à l'abri de l'agence sans demander l'avis des employés et s'installa dans un coin, laissant son pelage et ses habits s'égoutter sur son frêle petit corps de lapin antropomorphe.

Il n'avait guère plus la force de lutter contre le monde comme il l'a toujours fait pour sauver sa tête depuis la nuit des temps. Il ne savait même plus depuis quand il oeuvrait pour la reine. Ca faisait tellement longtemps que, quand il y songeait, il ne avait même plus ce qu'il faisait avant. Aussi loin que remonte sa mémoire de rongeur, il a toujours travaillé pour elle. Il est né pour la servir et il mourra en la décevant.

Se recroquevillant, il renifla pour ramener le filet de morve qui tenait de sortir de son museau à l'intérieur.
avatar
Le masque
Admin

Messages : 177
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 26
Localisation : Là où je peux tout voir

Voir le profil de l'utilisateur http://comediadellarte.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Invité le Lun 18 Nov - 14:08

"Mais que faites-vous, mon garçon ? Vous risquez de tomber et vous rompre le cou ! Descendez immédiatement !"

S'écria le lapin en le voyant escalader la façade sous la pluie torrentielle qui les condamnait tous les deux.

"Hin. La chance me sourirait enfin."

Rétorqua d'un sourire ironique l'adolescent à la détermination sans faille.
Le lapin, rendu impuissant comme eux tous par la pluie, abandonna l'idée de le raisonner, et se pressa à l'intérieur de l'agence, pour se mettre à l'abri.

Centimètre par centimètre, Touma avançait sans s'arrêter.



La pluie tombait toujours, depuis presque un quart d'heure, et le calme qui résidait à l'intérieur de l'agence donnait à la tempête au-dehors un air d'illusion. Dans un silence où le bruit de la tempête était à peine perceptible, seul le bruit des doigts agiles de l'employée tapotant sur un clavier retentissait. Il faisait bon dans l'agence, et il régnait étonnamment une odeur agréable et nostalgique.
Le lapin devait toujours être assis à attendre quand soudain, on vit par la porte vitrée du bâtiment Kamijou traverser le ciel, emporté par la bourrasque, mais accroupi sur l'enseigne d'un magasin qui s'était détachée, il demeurait entouré d'une aura impérieuse, comme surfant sur la tempête. Et alors que le vent l'emportait à reculons, l'espace d'un instant au sein de cet instant où on l'avait vu traverser les airs, son regard sembla se pénétrer à l'intérieur de l'agence et se poser sur ceux qui s'y trouvaient. Un regard perçant et aiguisé tel celui d'un aigle royal, affiché sur un visage aux airs d'habitué des guerres, du temps et de la violence absurde du monde.

Si on n'avait pas entendu l'employée réagir, le bruit de ses doigts sur le clavier s'était interrompu, avant de reprendre quelques instants plus tard.

Tout à coup, quelques minutes plus tard, la silhouette du chevaucheur de tempêtes réapparu au dehors.
Il avait survécu?! Son dévouement ne faiblissait pas. Et il marchait à contre-vent sans s'arrêter, d'un pas lourd et puissant, le regard porté dans le lointain, toujours aussi tranchant.
Il s’apprêtait maintenant à escalader de nouveau la façade du bâtiment d'à coté.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Le masque le Mer 20 Nov - 9:38

La tempête n'allait pas en s'améliorant. Le pauvre jeune homme allait probablement connaître une fin douloureuse... mais bon, il devait bien être conscient des risques, il aura donc, en quelque sorte, choisi son trépas. Ce n'était pas le cas du pauvre lapin qui, lui, aurait préféré survivre à l'horreur qui l'attendait une fois de retour au pays des merveilles.

Absorbé par sa propre et ô combien profonde détresse, le rongeur antropomorphe ne remarquait pas le spectacle insolite, pourtant bien en vue, qui se déroulait de l'autre côté de la fenêtre en face de lui. Ses yeux ne voyaient plus rien sinon une vision floutée par un torrent de larmes qu'il écoulait ici plutot que sur le gibet sur lequel sa misérable existence prendra fin.

Les locaux étaient calmes, le silence n'était rompu que par le bruit de l'activité des employés, depuis le pilonage du clavier jusqu'au bruissement du papier. La tempête ne parvenait pas à se faire entendre, malgré la pluie qui martelait la fenêtre avec une intensité inquiétante.

C'est donc bercé par ces bruits que le lapin sombra sans s'en rendre compte dans un sommeil profond où la tourmente de son cruel destin se mut en cauchemar. Il était poursuivi par la reine de coeur, armée d'une hache de bourreau. Elle le sommait de s'arrêter afin qu'elle puisse couper la tête, mais son instinct de survie le poussait à fuir, même contre son gré.
avatar
Le masque
Admin

Messages : 177
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 26
Localisation : Là où je peux tout voir

Voir le profil de l'utilisateur http://comediadellarte.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consultation à l'improviste... [PV le masque]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum